Le Vietnam à 1000 à l'heure!

93 millions de personnes vivent dans ce grand pays qu'est le Vietnam, étalé sur 1600km de hauteur.

Deux villes se distinguent, Ho Chi minh ou Saigon au Sud, avec ses 13 millions d'habitants et Hanoi au Nord, la capitale, avec ses 7,5 millions d'habitants, périphéries comprises. On a voulu faire l'expérience de ces deux grosses mégalopoles sur des courtes durées. Avec le recule du voyage, on confirme qu'on aime aller jeter un oeil dans les capitales. C'est souvent ici qu'on voit comment la jeunesse vit, des concepts de restaurants intéressants, quelles sont les habitudes des travailleurs, c'est là aussi que les richesses sont les plus visibles. Un contraste toujours intéressant par rapport aux campagnes.

Finalement, on a bien aimé ces deux villes si on les compare à Bangkok ou Kuala Lampur par exemple. Rapide coup d'oeil!


Hanoi

Nous arrivons tard à Hanoi et partageons un taxi avec un touriste Israélien. Le taxi ne parle pas un brin d'anglais, on parvient quand même à se faire déposer proche de notre Hôtel en plein centre. Surprise, pas de chambre de dispo, ce qu'on a pas envie d'entendre après 8h00 de bus! Bref, on trouve une solution, on pose nos sacs, et nous voilà baignés dans la capitale Vietnamienne. On est surpris par l'animation pour un soir de semaine, il y a des bars, cafés et restau ouverts sur la rue partout, et ils sont tous remplis de locaux! Les jeunes sont assis, musique électro à fond, avec les fameux ballons de gaz hilarants dans les mains. On nous avait prévenus, les scooters sont rois dans les villes Vietnamiennes plus qu'ailleurs. On confirme!


La journée du lendemain est marquée par la visite de la ville :

- Le temple de la littérature, c'est ici que les fils de sang royal, les fils de mandarins et de l'aristocratie poursuivaient leurs études pour devenir lettrés et hauts fonctionnaires, c'est-à-dire les « Fils de la Nation » entre 1076 à 1915.

- Le musée militaire, retraçant les grandes dates de l'histoire militaire, finalement pas si intéressant et bien fait que ça comparé à celui d'Ho Chi Minh dont on vous parlera juste dessous.

- Le mausolée d'Ho Chi minh, fondateur de la république démocratique du Vietnam et du parti communiste, décédé en 1969, inspiré de celui de Lénine à Moscou.

- Le lac, le jardin botanique et des pagodes...

On est quand même un peu au ralentit vu la chaleur, il fait vraiment très chaud. L'occasion aussi de se faire un petit food tour par nous même après quelques recherches sur le net, pour ne surtout pas passer à côté des petites pépites de la ville. Le départ est aussi chaotique que l'arrivée, nous voilà partis à une station de bus qui se transforme en agence où les bus ne passent pas... Retour à la case départ, on prend un mini van de touristes pour notre prochaine destination (la baie d'Halong), hop tout est réglé!



Ho Chi Minh ( Saigon)

Ho chi Minh est notre dernière étape au Vietnam, d'où nous prenons l'avion pour les Philippines. Un court passage, principalement pour faire le musée de guerre dont on nous a parlé pendant tout notre voyage en Asie. Notre auberge est superbe, agréable et bien placée. On avait eu qu'une galère de paiement en Argentine, la deuxième est arrivée ici! Rien de très grave en soit, juste un piratage de carte de 800€. Opposition par téléphone dans une poste du coin OK, dossier de demande de remboursement OK (merci maman!)... La suite se complique puisqu'on bouge beaucoup trop pour donner une adresse et recevoir une nouvelle carte Visa. Après de longues heures d'attente à l'auberge, le livreur passé la veille repasse enfin pour nous livrer la carte... Qui ne fonctionne finalement que pour payer et non retirer. Vous vous doutez bien que dans ces pays là, on paye TOUT en espèces. Pratique donc! Bref, en gros ça n'aura servit à rien, heureusement qu'on a la carte de Ben qui nous servira jusqu'à la fin du voyage.


On passe un level supérieur au niveau du flux de scooter, là ça ne rigole vraiment plus du tout...!


On tient à vous parler du musée de la guerre du Vietnam, un endroit qui nous a vraiment marqué. Il retrace les dates, chiffres et explications de cette guerre, expose des photos de presse prises par des photographes du monde entier pendant le conflit, et dénonce les atrocités et dégâts commis par notamment, l'utilisation du produit chimique agent orange. L'agent orange a été répandu principalement par avion Américains au-dessus des forêts vietnamiennes ou sur des cultures vivrières entre 1961 et 1971 provoquant des effets durables sur les habitants des régions touchées, occasionnant ainsi des cas de cancers ou de malformations à la naissance, des années après la fin des combats. On y voit aussi l'aide internationale apportée pendant cette période, ainsi que des chars et avions récupérés des champs de bataille. Enfin, on trouve à l'extérieur une recomposition des outils et instruments de torture utilisés.

On passe trois heures à lire, relire, observer des photographies toutes plus fortes les unes que les autres. A tenter de comprendre comment et pourquoi on peut en arriver là, sans trouver de réponse. Ce genre d'endroit où on ressort la gorge nouée, un peu plus triste de constater les dégâts que les hommes s'infligeaient et s'infligent toujours pour des questions d'intérêts.



Un dernier article sur le Delta du Mekong viendra clôturer nos aventures d'un mois au Vietnam. Nous prenons l'avion pour Manille, on est excités comme des puces à l'idée de voir des têtes qu'on connait depuis 10 mois de voyage : les frères de Ben! Le chapitre de 2 mois et demi d'Asie du sud-est se termine ici, nostalgiques certes, mais on a le sentiment d'en avoir bien profité... et on a aussi hâte de découvrir le paradis Philippin!


Mots-clés :

© 2023 par SUR LA ROUTE. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now